GabonSantéSociété

Les médias en lutte antitabac se fédèrent en réseau

Au terme de 2 jours de travaux, le Ministère de la Santé, en collaboration avec le Mouvement Populaire pour la Santé au Gabon et la CCLATA ( Convention Cadre pour la lutte antitabac), procèdent à la mise en place du réseau des journalistes pour la lutte antitabac au Gabon.

Faire participer les médias à un plaidoyer efficace contre le tabagisme est aujourd’hui un objectif poursuivi par l’État gabonais. Il représente un moyen efficace de réussir progressivement à venir à bout de l’industrie du tabac. Deux principales raisons qui ont amené le Ministère de la Santé et ses partenaires à organiser à Libreville, du 02 au 03 octobre 2017, l’Atelier de mise en place du réseau des journalistes pour la lutte antitabac au Gabon.

Les travaux qui ont rassemblé des membres du CCLATA, des membres du MPSG, en tête desquels Tanguy Zué Obame et des représentants des médias publics et privés ont débuté par un éclairage sur l’état de lieux au Gabon, puis sur l’identification des problèmes liés au tabac. Il était en effet question, pour les participants de ces travaux, de mener des réflexions sur les moyens de renforcer les capacités pour une couverture efficace des médias en lutte antitabac.

Des travaux en groupe, il résulte la nécessité de freiner l’interférence de l’industrie du tabac qui met de gros moyens pour réduire le rôle des gouvernements et de l’OMS dans la mise en œuvre des politiques de santé publique visant à lutter contre l’épidémie de tabagisme. L’impérieuse nécessité d’associer  les nouveaux médias, médias sociaux, multimédias pour tirer parti des opportunités technologiques émergentes pour les reportages sur la lutte antitabac.

Ces assises se sont achevées avec la formation et le maintient des réseaux de journalistes qui a permit la formation du réseau national des médias.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page