GabonSociété

LES CONNEXIONS FIBRES OPTIQUES EN PROIE À UN TRAFIC SANS MERCI À PORT- GENTIL. Les nano-stations sur la scellette !

Depuis quelque temps, les quartiers de la ville de Port-gentil subissent la loi des hors la loi du fait du trafic de connexion fibre optique. En effet, les quartiers Masuku et Balise font l’objet de désinstallation par les équipes compétentes dont l’objectif est de dissuader les trafiquants de fibres optiques dans les quartiers pré-cités.

La situation décriée est d’autant plus grave que même les quartiers naguère épargnés font les frais de la situation. Nous citerons entre autre:

« Pentecôte, Transfo, Bac aviation, Asecna, les quartiers Ondimba, cent manguier, Ntchenguè, Matanda, Cité Otando, Marché Moukala, Banco, Ngadi, Matiti 1, PG1, PG2 , Pont Amina, Grand Village, et enfin Salsa. »

Pire, la situation a pour conséquence, la prolifération des stations radios et des points d’accès internet à Port-gentil. Au demeurant, le parquet du tribunal de 1ère instance de la ville a été informé suite à une plainte déposée dans leur bureau, via la direction générale des recherches (DGH). Une direction qui fait montre de beaucoup de professionnalisme et d’abnégation dans l’exercice des missions qui lui sont assignées.

Pour le moment, quatres (4) individus ont été arrêtés, ces derniers exerçaient cette activité de manière illicite. Au regard de la gravité de la situation, il y a lieu que l’ARCEP, qui est l’autorité de régulation des communications électroniques au Gabon se penche sérieusement sur cette situation en prenant les mesures idoines. Il en est de même pour l’ANINF dont les responsables devront être plus regardant dans l’octroi des fréquences.

A Port-gentil, c’est grave. Les opérateurs ont des équipements très puissants qui transmettent des signaux d’un quartier à un autre sur une périphérie de 5 km. En somme, c’est près de douze (12) quartiers qui ont été visités à Port-gentil. Les opérations de démantèlement et d’interprétation des personnes inculpées se poursuivent. L’objectif est de mettre un terme au trafic de connexion internet à Port-gentil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page