Société

Les gabonais friands des chaines étrangères

Rubie Télénovélas

Les gabonais friands des chaines étrangères. Pour les médias, capter l’attention du consommateur exige un certain talent d’interprétation des attentes de la société.

Cette analyse devrait interpeller les responsables des chaines locales de la télévision à la radio, des chaines public comme privée.

Médias étrangers au détriment de leurs médias

A l’évidence, les gabonais pour une part écrasante consomment plus les médias étrangers au détriment de leurs médias qui peinent à s’adapter à l’air du temps pour garder leur pouvoir d’attraction.

La société gabonaise est en pleine transition. Fragilisée par la crise, elle cherche à se réfugier dans l’authentique et l’utile, mais en même temps dans les loisirs, plébiscitant le divertissement et l’accessoire.

Authenticité, Le public applaudira

Au lieu de le caresser dans le sens du poil, les médias nationaux saturent leur auditoire  de programmes  politique. Résultat : Les gabonais friands des chaines étrangères, ainsi ils s’orientent  vers des chaines telles que Télénovelas qui diffuse des séries à l’eau de rose ou sur des chaines d’informations comme France 24 ou Radio France Internationale qu’ils jugent beaucoup plus objectives. Pour renforcer la connivence avec les téléspectateurs, il faut une réorganisation des programmes dans les différents médias nationaux. les consommateurs attendent des principaux acteurs des chaines locales qu’ils fassent preuve d’authenticité. Le public applaudira.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page