Arts MartiauxSport de Combat

Coupe de l’ambassade de Corée du Sud : L’ A.O GR sur le podium

Clap de fin sur l’édition 2023 de la coupe de l’ambassadeur de Corée du Sud qui a mis en lumière les nouveaux champions. Pour cette sixième (6) éditions après 23 ans d’absences, les athlètes et encadreurs ont manifesté leur indignation suite aux mauvaises décisions prises par les arbitres envers certains athlètes. Retour sur une journée qui restera gravée dans la mémoire de tous.

La coupe de la République de Corée du Sud coorganisée avec la fédération gabonaise de taekwondo, s’est achevée hier au palais des sports de Libreville avec plusieurs athlètes venus de tout le Gabon. Pas de surprise, plus que les meilleurs écuries se sont encore illustrées en démonstration de force face aux autres équipes lors de la phase finale qui a regroupé huit (8) équipes. C’est bien la Garde Républicaine avec un total de 390 points qui remporte haut-la-main cette 6e éditions pour le compte de l’année 2023-2024.

En revanche, des frustrations et cris de colère entrecoupés de larmes n’ont pas laissés indifférent Manga Lucien de la province du Haut Ogooué au cour de son combat de qualification qui l’a opposé à Moimoutoumou Marcus de la garde républicaine

Ce dernier dénonce plusieurs irrégularités observées chez l’arbitre qui a officié son combat. Selon lui, son adversaire a plusieurs fois utilisé la ruse en simulant des blessures à plusieurs reprises, lui laissant l’occasion de mieux récupérer car, dépassé par les attaques de son vis-à-vis du jour. » Comment s’imposer alors que traînent encore machisme et condescendance envers certains athlètes au motif qu’ils soient des internationaux ? Mon adversaire méritait d’être sanctionné par l’arbitre… »

L’art de la pirouette n’a pas été maîtrisée uniquement par un seul arbitre lors de cette compétition. Le maître Nguema, directeur technique national de la province du Moyen Ogooue a à son tour, fustigé l’arbitrage en ces termes : » Les arbitres ont le devoir d’être impartial, ils doivent s’assurer que les règles soient appliquées et respectées. Il n’est pas du tout concevable qu’un arbitre fasse fi des règles au profit d’un athlète qui serait certainement le sien, ou appartenant à un club d’amis. un arbitre ne doit pas contribuer à la défaite d’un athlète. a-t-il ajouté. » Des caractéristiques d’une circonstance qui relève l’incompétence de certains arbitres qui auraient jouer un rôle dans l’ascension de certains athlètes pour les tours suivants.

L’amateurisme, le découragement des athlètes, le glas de la situation décriée ont été sonné par le caractère inique des injustices dans lequel les choses ont évoluée. Il revient à l’arbitre international, le maître Mbembo, de faire la lumière sur cette affaire afin que cela ne se pérennise pas au cour des compétitions avenirs.

Pour le reste, le prix de la deuxième (2) équipes est revenue à Big Man avec un total de 120 points, suivi du Moyen Ogooué avec 90 points. Au compte du meilleur arbitre de la compétition, le prix a été décerné à Hermine Melighe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page