G1-EstuaireGabonPolitique

COMPTE RENDU PARLEMENTAIRE : 8EME ET DERNIÈRE ÉTAPE DE L’HONORABLE AURÉLIEN NTOUTOUME MEBIAM

Lors de son compte rendu parlementaire ce Vendredi 29 juillet 2022, Aurélien NTOUTOUME MEBIAME, député du 2eme siège du 2e Arrondissement de la commune de Libreville s’est entretenu avec les populations de sa circonscription électorale venues nombreuses pour la circonstance.

la rencontre de ce soir est tout simplement une obligation républicaine

Après avoir effectué un bref rappel sur les missions assignées aux députés, l’honorable a expliqué aux populations de la Gare routière, les projets et propositions de lois adoptées à l’Assemblée Nationale à propos des différentes commissions qui sont au nombre de huit (8).
«la rencontre de ce soir est tout simplement une obligation républicaine qui impose à chaque parlementaire de retourner vers la base pour expliquer le travail abattu à l’Assemblée Nationale durant 9 Mois sur les différents textes et projets de loi…» , a affirmé Aurélien.

Il en ressort qu’au terme des dernières sessions ordinaires examinées à l’Assemblée Nationale pour le compte d’Octobre 2021 à Juin 2022, 43 textes ont été votés dont 13 textes pour la commission des lois, 6 pour les finances, 7 pour les affaires étrangères, 9 pour la santé, 3 pour la planification, et 3 pour l’environnement, pour ne citer que ceux-là. Sept autres textes sont en analyse pour la session d’octobre prochain.
Parmi les différents textes évoqués, celui de la loi sur l’empêchement temporaire et définitive du Président de la République a retenu l’attention de l’assistance. A ce propos, le député affirme que : «… nous avons bien expliqué en cas de vacance du pouvoir, quelles sont les nouvelles dispositions constitutionnelles qui sont prises, et les populations ont très bien compris le message».

les populations doivent faire confiance aux institutions

Au terme de la rencontre, l’honorable en ressort plus que satisfait et invite son électorat à avoir davantage confiance envers leurs élus. «les populations doivent faire confiance aux institutions de la République, d’abord à la première institution qui est le Président de la République, et les autres institutions telles que la cour constitutionnelle l’Assemblée Nationale, et le Sénat…»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page