GabonSport

Sport national: vers une nouvelle vision

Dans le but de développer une nouvelle vision du sport national, le premier ministre, chef du gouvernement, Emmanuel Issoze Ngondet a lancé vendredi 10 aout 2018 dans la commune d’Akanda les travaux du séminaire interministériel sur la redynamisation du sport national.

Ce n’est un secret pour personne, l’état du sport national en terme de performances laisse à désirer. Absence de politique nationale du sport lisible, inexistence d’un environnement juridique permettent de clarifier des domaines d’interventions des différents acteurs, absence de contrat d’objectifs entre l’Etat et les différents acteurs du sport national, en plus de la faiblesse de l’Etat dans ses missions de contrôle et de régulation minent notre sport.

Prenant la parole au cours de ce rendez vous qui s’achèvera le 14 aout prochain, le ministre en charge des sports Alain Claude Bilie By Nzé a indiqué que désormais l’accompagnement financier de l’Etat aux fédérations sportives sera subordonné aux résultats des uns et des autres. « L’accompagnement (de l’Etat) sera désormais conditionné et proportionnel aux résultats obtenus sur le terrain. Il est vrai que l’Etat n’a pas toujours honoré ses engagements. Mais cela ne saurait justifier la Bérézina à laquelle nous assistons avec nos équipes sur la scène internationale » a t-il martelé.

Cette première journée a été marquée par la présence de quelques membres du gouvernement concernés par la gestion du sport et les acteurs du mouvement olympique national. président du comité olympique national, Léon Folquet a mis à profit cet instant pour faire un plaidoyer auprès du chef du gouvernement, quant à la nécessité d’assurer la détection et le suivi des athlètes dès leur jeune age pour plus de performances. Ce qui a été le cas pour la jeune Célestine Avomo Ella, récente médaillé d’or aux jeux africains de la jeunesse.

Au terme de la phase protocolaire du séminaire, les séminaristes ont choisi un bureau représentatif chapeauté par Mamadou Oumar et secondé par deux vice-présidents et deux rapporteurs.

 

Séverin EDANG

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page