EconomieSociété

La place des femmes dans les comités d’administration

Bonne place des femmes dans les comités d’administration au Gabon, une  image d’Épinal ? Dire que les femmes se heurtent toujours au fameux plafond de verre qui les empêchent d’accéder à des postes de responsabilité serait de mauvaise foi. Que penser du dispositif des quotas décidé par le chef de l’État Ali Bongo Ondimba, qui a pour objectif de porter à un minimum de 30% le nombre de femme dans les comités d’administration. C’est une mesure nécessaire car elle bouleverse les mentalités au sommet de l’entreprise.

Honorable Olive Louembe

A la tête du SENA, de certains départements ministériels et de plusieurs directions se trouve des femmes.

Consacrer son temps libre à la réussite de son foyer.

Une façon comme une autre d’encourager la diversité dans ce contexte…mais le frein le plus important tient à l’attitude des femmes portées à des hauts postes de responsabilités. Contrairement aux hommes, elles ne sont pas dans une logique individualiste de conquête du pouvoir. Une femme, après quelques années de carrière, et surtout si elle a des enfants, préfère en générale consacrer son temps libre à la réussite de son foyer.

Les femmes doivent se montrer plus conquérantes.

Autre frein à la progression des femmes l’auto-censure. Les DRH le constatent : lorsqu’il y a une offre de promotion interne, les hommes sont plus nombreux à postuler même s’ils ne répondent pas aux critères recherchés. Idem pour les rémunérations. Les hommes sont mieux payés ? Ils demandent des augmentations deux fois plus souvent que les femmes, celles-ci doivent donc se montrer plus conquérantes.

Il est symptomatique qu’en matière de création d’entreprise, par exemple, seule un tiers des entrepreneurs sont des femmes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page