SociétéSport

PIERRE ALAIN MOUNGUENGUI, SERGE HAMED MOMBO NON COUPABLE ?

Les vicissitudes n’en finissent pas pour Hamed MOMBO…
Récemment, ce dernier s’est vu annuler son élection par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) pour le compte de la ligue de football de l’estuaire au détriment de son concurrent Paul Ulrich KESSANY (candidats malheureux)
pour violation des articles 64 et 65 des statuts de la ligue de football de l’Estuaire, et l’article 66 des statuts de la fédération gabonaise de football et enfin l’article 57 et 58 de la FIFA.

Un calvaire qui se poursuit avec son implication dans l’affaire de pédophilie sur mineurs dans le football gabonais. Cité par le journal anglais « The Guardian » comme étant l’un des présumés acteurs d’abus sexuels sur mineurs, Serge Hamed MOMBO a été interpellé par le B2 ce mardi 18 Avril 2022 pour nécessité d’enquête.

Dans ce même volet de pédo-criminalité, Pierre Alain MOUNGUENGUI serait également entendu.

Interrogé sur son silence, face aux faits de pédophilie, le patron de la FEGAFOOT a été interpellé ce jeudi 21 avril 2022 par le B2 pour être entendu sur la question, et y aurait passé la nuit. Une situation qui semble montrer son déjà son inaction dans cette affaire quant on sait que durant ses 8 années de mandature, le numéro 1 de la FEGAFOOT a manqué de conscience professionnelle puisqu’il n’a pas été capable de démanteler ce vaste réseau d’abus sexuels sur mineurs dans le paysage footballistique gabonais, que les plus hautes autorités de la république on promis d’éradiquer.

Peut-on considérer Serge Hamed MOMBO et Pierre Alain MOUNGUENGUI comme étant les cerveaux de l’affaire qui plonge en eaux troubles le monde footballistique du pays ?

Wait and see….

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page