GabonSociété

Mesures d’austérité : la Cour Constitutionnelle met fin à la polémique

Après s’être cabré face aux contestations des travailleurs, le gouvernement est contraint d’abandonner les mesures impopulaires prises le 21 juin. La Cour Constitutionnelle ayant tranché.

En effet, la Cour Constitutionnelle a rendu une décision portant annulation des mesures d’austérité prises par le gouvernement le  21 juin dernier et invite le gouvernement au respect des processus juridiques avant toute application desdites mesures fortement fustigées et qualifiées d’illégal par les travailleurs. 

Une belle victoire pour Dynamique unitaire qui avait saisi la Cour Constitutionnelle le 12 juillet pour dénoncer ces mesures mal ficelées à caractère illégal. Un pied de nez pour le gouvernement qui apprend à ses dépends que réformer n’est pas facile, car les bouleversements qui en résultent font des gagnants que l’on entend peu et des perdants qui protestent bruyamment. Face aux difficultés budgétaires, l’équipe d’Issozet Ngondet qui souhaite appeler le peuple à se serrer la ceinture doit pratiquer une concertation de longue durée – plusieurs mois -ce qui laisse aux parties en présence le temps de se convaincre que les mesures d’austérité sont nécessaires, qu’elles sont efficaces et que les sacrifices qu’elles impliquent seront équitablement partagés. Si cela avait été fait, ces mesures seraient sans doute passées sans hurlements. 

Cour constitutionnelle Gabonaise

Les mesures d’austérité prises le 21 juin mises à l’écart, reste cependant une pomme de discorde. Dynamique unitaire en s’appuyant sur l’article 1er de la Constitution en son alinéa 21 qui stipule que « chaque citoyen a le devoir de défendre la patrie et l’obligation de protéger et de respecter la Constitution « ,exige de la Cour Constitutionnelle le respect de l’article 13 de la Constitution. 

Aussi la confédération syndicale invite l’ensemble des travailleurs et gabonais épris de justice à une marche noire le 18 décembre au rond-point de la démocratie pour défendre cette Constitution. Longtemps vue comme le fer de lance des syndicats de travailleurs, la confédération syndicale Dynamique unitaire remplit désormais un autre rôle : elle est devenue la voix de la contestation du paysage politique gabonais. 

E

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page