FootballSport

BALLON D’OR : IL NE FAUT PAS ZAPPER SADIO MANÉ !

Depuis un moment, nous assistons à un « tapage médiatique » de la part de la presse française. Objectif, Influencer l’opinion internationale afin que Karim Benzema puisse décrocher le titre de meilleur joueur de l’année. On ne peut en aucun cas lui en vouloir, car s’il y a bien une chose qu’elle a comprise c’est qu’en matière de sport en général et en football en particulier, « les sportifs français sont d’abord prophètes chez eux ».

En effet, il est indéniable que l’attaquant des « Merengues » est actuellement assis à la table des meilleurs joueurs de la planète. Meilleur buteur de la Liga (25 buts) et deuxième meilleur buteur de la Ligue des Champions (12 buts), il ne fait aucun doute qu’il porte actuellement le club de la capitale espagnole sur ses épaules.

Cependant, tout porte à croire que le prochain ballon d’or serait déjà connu d’avance. Tout se passe comme s’il y avait Karim Benzema et les autres. D’ailleurs, Patrick Magique Mboma n’a pas hésité à déclarer lors de l’émission « Les Grandes Bouches » ce qui suit : « actuellement, il y a Karim Benzema et les autres. » Mais en parlant « des autres ».

QUID DE SADIO MANÉ ?

Pour nous, il serait injuste d’exclure du débat le lion de la Teranga. Dans la mesure où si l’on se fie aux nouveaux critères d’attribution du ballon d’or (basés sur les performances individuelles) on se rend compte que l’enfant de Bambaly a porté l’équipe nationale du Sénégal durant la dernière CAN. Pour preuve, il a offert à son pays son premier trophée continental (convoité depuis soixante ans) en marquant le penalty de la victoire face aux pharaons d’Égypte. Compétition à laquelle il a d’ailleurs été élu meilleur joueur. Dans la même foulée, il qualifie le Sénégal pour la coupe du monde au Qatar face à cette même formation. En club, il vient de qualifier les reds de Liverpool en finale de FA Cup. (Élu homme du match)
Au vu de ce qui précède, Sadio Mané est incontestablement un candidat sérieux au ballon d’or France football. Or, nous déplorons à regret que, pendant que la presse française essaie contre vents et marées d’occulter cette réalité, la presse africaine en générale et Sénégalaise en particulier se montre aphasique. Dommage… en de telles circonstances seule la solidarité devrait prévaloir. Valeur qui, ne l’oublions pas, a toujours été érigée en valeur cardinale. N’oublions pas non plus que depuis Georges Weah, aucun joueur africain ne s’est plus hissé sur le toit du football mondial. Nous avons là une occasion rêvée de soutenir notre Sadio Mané. Si l’on ne le fait pas, personne ne le fera à notre place.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page